Peintures sur Madagascar

mercredi 14 novembre 2007
par  Michele
popularité : 9%

Galerie de Tableaux

JPEG - 133.1 ko
Fillette en rouge
pastel sec, papier marouflé sur contre plaqué, 49 x 63 cm, 2006, coll. privé
JPEG - 84.8 ko
La directrice d’école
pastel sec, papier marouflé sur contre plaqué, 2006, 49 x 65 cm
JPEG - 122.4 ko
Tête noire
pastel sec, papier marouflé sur contre-plaqué, 49 x 65 cm, 2006
JPEG - 124 ko
Tête rouge
pastel sec, papier marouflé sur contre-plaqué, 49 x 65 cm, 2006
JPEG - 28.5 ko
Car taxi bleu
pastel sec, papier marouflé sur contre-plaqué, 49 x 65 cm, 2006
JPEG - 31 ko
Une vie au balcon
pastel sec, papier marouflé sur contre-plaqué, 49 x 65 cm, 2006

Commentaires

Brèves

Pourquoi peindre ?

mardi 18 septembre 2007

Mettre de la couleur en taches sur une surface humide : plaisir du contact, surprise du résultat, construction où jouent hasard, nécessité, critique, inquiétude.

Utiliser le pastel qui glisse sur le papier mouillé, c’est encore frotter d’ocre le flan bombé de la parois calcaire dans la grotte.

Prendre ce que l’on aime en regardant autour de soi. Saisir toutes les propositions, paysage, maison, étal, souvenir. Les monter pour les introduire : fenêtres, reflets, miroirs, vitres, images multiples.

Garder à l’esprit que la photo fera plus ressemblant, l’intention plus navrant, la belle rencontre ou la ligne facile plus écœurant. Eviter de provoquer l’ennui.

Et faire, avec ses envies, les risques acceptés, les erreurs les limites et les insuffisances reconnues, comme pierres de base.

Jicé